Que le réveil est difficile !

Le 23 mars dernier, 22 % des électeurs agenais ont fait le choix de la liste d’Union de la Gauche « Demain Ensemble ». Nous remercions chaleureusement les Agenaises et Agenais qui nous ont exprimé leur confiance. Mais ces élections ont aussi été marquées par le retour d’élus frontistes, en nombre important. A ce titre, tous les quatre, nous serons plus vigilants que jamais.

Nous porterons notre engagement pour les Agenais, avec la volonté de défendre nos valeurs comme nous l’avons fait lors du « débat d’orientation budgétaire » en dénonçant :

  • la baisse des investissements, après des années de surinvestissement pour motif électoral ;
  • la réduction à venir des services municipaux et l’augmentation des tarifs et redevances. Lire la suite

Quand Jean Dionis dépeint une situation catastrophique pour justifier des coupes budgétaires

Depuis 2012, la priorité des socialistes est de redresser les dépenses de l’Etat, de soutenir notre compétitivité et de préserver notre modèle de solidarité.

A ce titre, il est amorcé une baisse des dotations de l’Etat aux collectivités. On parle souvent de la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement (-4,2% en 2014). Mais, heureusement, ce n’est pas la seule dotation que les villes perçoivent. D’autres, dont le caractère est de renforcer la solidarité entre les territoires, sont soit nouvelles soit en hausse depuis 2012.

Pour notre ville, le montant global de l’ensemble des dotations de l’Etat pour 2014 est en baisse de 152 mille euros par rapport à 2013. Cette baisse est inférieure à 0,5 % d’un budget qui s’élève à 41 millions d’euros. Pas de quoi, donc, pousser des cris d’orfraie.

Malgré tout, Jean Dionis du Séjour annonce volontairement une évolution catastrophique de ces recettes pour justifier des coupes dans les dépenses publiques et réaliser des économies sur les services municipaux sans précédent.

Ainsi, discrètement, sur un air de confesse, le budget qu’il nous livre fait naturellement apparaitre deux tendances. La première se traduit par l’augmentation des tarifs des services municipaux et la baisse programmée des subventions aux associations ; la seconde est liée à la difficulté du financement des investissements promis.

Alors que la crise est longue et éprouvante pour tous mais surtout pour les plus précaires, Jean Dionis fait le choix de services de moins en moins accessibles et de plus en plus chers. Depuis qu’il est maire, les Agenais déboursent tous les ans 400 000 euros de plus pour accéder à des prestations dont les prix se sont envolés. On se souvient du tarif du repas à la cantine qui est passé de 3,65€ à 4,90€. Demain, il faudra s’acquitter de nouveaux « droits » payants, comme le droit d’inscription à la crèche ! Sans compter l’arrivée de dispositifs comme les contraventions électroniques. Sans avoir à augmenter les impôts, tout est bon pour améliorer les recettes.

La seconde tendance est la difficulté à financer des investissements, après des années de surinvestissement pour motif électoral. Je  déplore, là, l’absence de vision de l’avenir et sur le long terme. Jean Dionis remet le cap sur les investissements comme il l’a fait précédemment. Et  à ce jeu là, il nous amène droit dans le mur. Déjà, je ne crois pas que les 63 millions d’investissements du mandat précédent permettront de retrouver l’attractivité perdue de notre ville ou qu’ils aient créé beaucoup d’emplois. Je doute que les 54 millions prochains qu’il s’apprête à dépenser y parviennent.

Ce qui est sûr, c’est qu’à ce rythme il n’y aura plus aucune marge de manœuvre en fin de mandat. Les finances seront dans le rouge, une situation que notre ville a déjà connue. Le maire semble s’en contenter. Au diable ses successeurs et advienne que pourra.

Ville d’Agen – Orientations budgétaires 2014

La lecture rapide du document qui nous a été transmis et sera présenté ce soir fait apparaître deux axes forts :

¨    la baisse tendancielle des investissements, après des années de surinvestissement pour motif électoral ;

¨    la réduction à venir des services municipaux et des interventions municipales pour s’adapter aux nouvelles restrictions en matière de financement des collectivités.

Pour l’analyse, il convient au préalable de se poser un certain nombre de questions.

Les hypothèses de recettes de fonctionnement sont-elles sincères ?

Initialement, jusqu’à fin 2013, la trajectoire pluriannuelle 2013-2017 de rétablissement des comptes publics comportait une mesure de réduction des concours de l’Etat aux collectivités (Régions, Départements, Communes et intercos) via une minoration graduelle de la DGF. Les pactes de responsabilité et de solidarité, annoncés en janvier puis en avril 2014, devraient majorer cet effort, même si le lissage de la diminution dans le temps n’est pour l’heure pas connu. Plusieurs schémas sont encore à l’étude. L’un d’entre eux, médian, table sur une diminution globale des concours aux collectivités de 13,5 milliards d’€ en cumulant les décisions de 2013 et les nouvelles annonces du pacte de responsabilité. Lire la suite

Conseil municipal d’installation : ma déclaration

M. le Maire, mesdames et messieurs les l’élus, mesdames et messieurs qui êtes venus en spectateurs.

Je tiens à vous remercier, tout d’abord, d’être venus si nombreux à ce premier conseil municipal. Et ma première pensée va tout naturellement à toutes les électrices et tous les électeurs qui nous ont fait confiance en votant pour la liste de l’union de la gauche, ainsi qu’à tous ceux qui nous ont apporté leur soutien.

Je ne serai pas long, ce moment est un grand moment, un grand moment aussi et surtout pour les nouveaux élus de la majorité.

Je veux tout d’abord présenter mes félicitations aux 31 élus de la liste de Jean Dionis, et à l’élu de la liste initiatives citoyennes. Nous n’oublierons jamais collectivement que c’est aussi un jour qui nous peine profondément… Lire la suite

Merci !

Nous remercions chaleureusement les Agenais qui nous exprimé leur confiance.

Dimanche 23 mars, la majorité des Agenais qui se sont rendus aux urnes on fait le choix de reconduire dès le premier tour Jean Dionis aux commandes de notre ville.

Ces élections sont aussi marquées par le retour d’élus frontistes, en nombre important.

Nous porterons notre engagement pour les Agenais dans la salle des Illustres, avec la même volonté qui nous anime depuis le début de notre campagne et nos valeurs.

Demain ensemble restera une équipe soudée dont quatre d’entre nous seront les représentants.

Nous continuerons notre travail à votre écoute afin de garantir pour les six années à venir le débat au sein du conseil municipal.

Communiqué sur la proposition 27

Dans le programme du maire sortant, distribué ces jours-ci dans nos boîtes aux lettres, nous avons été profondément choqués par la proposition numéro 27.

Dans le chapitre « … Préoccupations des Agenais », au premier rang desquelles figure une « exigence de sécurité », la proposition numéro 27 vise à « assurer une meilleure répartition géographique (…) des majeurs placés sous un régime de protection juridique ». Lire la suite

Meeting du 20 Mars 2014

DSC 8000 2 Meeting du 20 Mars 2014

Je remercie chaleureusement les militants et bénévoles qui ont distribué hier soir près de 6000 programmes et dont certains vont retourner distribuer le reste ce soir.

Je remercie vivement ceux qui ont préparé cette salle.

Cette salle accueille ce soir la Gauche UNIE.

Car ce soir c’est toute la Gauche qui est unie, à trois jours d’un moment décisif pour les Agenais.

Notre liste, que j’ai l’honneur de conduire, est composée des forces de Gauche mais aussi d’Agenais issus de la société civile. Lire la suite

Inauguration de la gare d’Agen

0151 Inauguration de la gare dAgen

Communiqué de presse : liste d’Emmanuel Eyssalet

Initié dès 2005 par l’équipe municipale conduite par Alain Veyret, le pôle multimodal va être inauguré à quelques semaines des élections municipales, heureuse coïncidence ! Ce pôle ne répond pas aux objectifs de départ : amélioration de l’accès, de la circulation et du stationnement. De plus, le choix d’implanter la gare LGV hors d’Agen, défendu par Jean Dionis du Séjour, fait peser des menaces importantes sur l’avenir de ce pôle et sur l’ensemble du quartier de la gare.

Cette inauguration sera célébrée aussi par une manifestation des Anti-LGV et de la C.G.T cheminots. Lire la suite