Inauguration de la gare d’Agen

Garde d'Agen

Communiqué de presse : liste d’Emmanuel Eyssalet

Initié dès 2005 par l’équipe municipale conduite par Alain Veyret, le pôle multimodal va être inauguré à quelques semaines des élections municipales, heureuse coïncidence ! Ce pôle ne répond pas aux objectifs de départ : amélioration de l’accès, de la circulation et du stationnement. De plus, le choix d’implanter la gare LGV hors d’Agen, défendu par Jean Dionis du Séjour, fait peser des menaces importantes sur l’avenir de ce pôle et sur l’ensemble du quartier de la gare.

Cette inauguration sera célébrée aussi par une manifestation des Anti-LGV et de la C.G.T cheminots. Lire la suite

« Jean Dionis du Séjour vend du rêve »

« Oui, il y aura un débat de fond avec Jean Dionis du Séjour. On pourra parler du décalage entre sa communication et ses actions. Agen vient de vivre un fort moment d’’investissement, avec des opérations coûteuses et de prestige. Jean Dionis a repris des projets initiés, mais non réalisés par l’équipe précédente dirigée par Alain Veyret : Tapie, Montesquieu, pôle multimodal, multiplexe… », égrène Emmanuel Eyssalet. « Le maire sortant dit que pour la prochaine mandature, il faudra des projets raisonnés. Donc ses réalisations n’étaient pas raisonnées ?, interroge-t-il. Il faut regrouper le programme en fonction de la réalité… Jean Dionis a oublié la crise. Il est déconnecté. Il vend du rêve. C’est un excellent VRP. Il promet une Mercedes. Il paie une Ferrari. Et il livre une 2CV sans volant. »

Finances toujours : « À Agen la dette par habitant est de 900 euros, mais elle cache la dette de l’Agglomération. Pour l’Agglo, il ne parie que sur la zone d’activité de Sainte-Colombe-en-Bruilhois. Comparé, l’Agropole a mis 20 ans pour créer 2 000 emplois. Au-delà des 13 M€ d’investissement, le Centre des congrès c’est bien, mais où héberge-t-on les gens ? Et le Pont de Camélat, s’il est financé comme le dit Jean Dionis, il met en danger les finances de l’Agglo. Après il n’y a plus rien. Jean Dionis parle maintenant de travailler avec le Conseil général qu’il a rejeté depuis 2009. »

« Comme la Région, je crois à la puissance de l’Agglo et des transferts de nouvelles compétences notamment pour la petite enfance, les rythmes scolaires… »

Si la campagne municipale n’était pas lancée, Emmanuel Eyssalet vient d’en donner le coup d’envoi.

http://www.sudouest.fr/2013/10/26/jean-dionis-du-sejour-vend-du-reve-1211317-3603.php

Rénovation Tapie : il faut dire la vérité !

Photo Sud-Ouest

Photo Sud-Ouest

Le dossier de presse du Maire d’Agen sur l’inauguration de Tapie Mondésir voudrait nous faire croire que ce projet est né le 8 décembre 2008 lors de la venue de Madame Boutin !

La ficelle est un peu grosse, les agenais et les habitants de Tapie Mondésir en particulier ont le droit de connaître la vérité sur les manœuvres du  député de l’époque. La lecture de la lettre qu’il a envoyée le 7 septembre 2006 à son ami Monsieur Borloo alors Ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement est édifiante à ce sujet.

C’est donc le 16 aout 2006 que Monsieur Dionis du Séjour a été informé de la présentation prochaine à l’ANRU du projet Tapie élaboré par l’équipe municipale d’Alain Veyret. Lire la suite

Soutenir les salariés de BMS-Upsa

upsa

Depuis la mi-décembre, nous savons que l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) envisage d’inscrire le paracétamol au répertoire des génériques. Concrètement, cela signifie que l’Efferalgan et le Dafalgan, deux médicaments fabriqués dans l’Agenais par le groupe pharmaceutique BMS-Upsa, et à base de paracétamol, se retrouveront dans une concurrence acharnée avec les autres lignes de médicaments à base de paracétamol.

Je crains particulièrement les répercussions économiques et sociales pour notre bassin de vie si cette décision venait à être prise. Elle pourrait en effet entraîner une baisse du prix de ces médicaments, et une perte de compétitivité pour le groupe qui les produit. Lire la suite