LGV, Eyssalet seul contre tous… ou presque

Dimanche, Emmanuel Eyssalet, candidat socialiste à la mairie d’Agen, s’est prononcé contre la LGV. Une position surprenante, à contre-courant de nombreux élus PS.
201402042197-full L’annonce a surpris, et pas uniquement les personnes présentes dans la salle. Dans son discours en préambule de la présentation de ses 38 colisiters, Emmanuel Eyssalet a exprimé sa position concernant la LGV : «On s’opposera à cette ligne LGV». Ces quelques mots ont suffi à jeter un pavé dans la mare. En effet, en affirmant cette position, le candidat PS s’est mis dans une position à contre-courant de nombreux élus socialistes concernés par la question, parmi lesquels on retrouve Alain Rousset, président du conseil régional d’Aquitaine, Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées, Pierre Camani, président du conseil général ou encore Matthias Fekl, député de Marmande et premier secrétaire fédéral du parti. Ce dernier explique : «Je ne partage pas la position d’Emmanuel Eyssalet mais il est libre de la défendre. La LGV se fera. Maintenant, l’enjeu prioritaire est la qualité de la ligne TER entre Bordeaux et Toulouse.» Lire la suite

«On s’opposera à la LGV et à la future gare»

Il n’y a pas de militant d’Europe Ecologie-LesVerts dans la liste d’Emmanuel Eyssalet. Le détail n’aura échappé à personne. N’empêche, la liste «Agen 2014.com» aura bien le soutien du parti écologiste. Lionel Feuillas, le responsable départemental des Verts, avait prévenu en fin de semaine dernière : «Pour avoir notre soutien, il faut deux choses, d’abord le non-soutien au projet de nouvelle ligne LGV sur le tronçon Bordeaux-Toulouse et le rejet du projet de ZAC sur Ste-Colombe portée par Jean Dionis».
Hier soir en prenant pour point de départ l’inauguration du pôle multimodal en milieu de semaine, Emmanuel Eyssalet confirma son opposition à la ligne LGV, «ou y a-t-il cohérence ? Inaugurer une gare à 14 millions d’€ quand il faudra en construire une autre à la campagne ! On s’opposera à cette ligne LGV, à quoi cela sert de gagner 30 minutes sur un Bordeaux-Toulouse quand il faut 5 h 30 pour parcourir les 170 km entre Agen et les Pyrénées ?» Lire la suite