Agen. Emmanuel Eyssalet esseulé

Emmanuel Eyssalet n’a pas convaincu les électeurs. Il siégera au conseil municipal «car on ne doit pas pratiquer la politique de la chaise vide». Le PS doit reconstruire, aussi.

La scène vaut pour un résumé exhaustif et simpliste de l
a campagne. Samedi, à la veille du premier et dernier tour de scrutin pour sa liste «Demain Ensemble», Emmanuel Eyssalet a tenu la permanence de la rue Garonne. L’une avait danse, l’autre sans doute piscine. La tête de liste avait déjà prévenu ses troupes : le maire sortant risquait de l’emporter dès le lendemain. La probabilité s’est vérifiée. De la vague Dionis, Emmanuel Eyssalet sort trempé, l’addition est salée. Loin, loin derrière le candidat UDI-UMP-Modem, rompu à l’exercice et lui-même surpris dimanche de sa victoire express. En 2008, face à Alain Veyret, le bras de fer avait duré jusqu’au second tour. Lire la suite

Emmanuel Eyssalet, après sa défaite à Agen : « je m’’y étais préparé »

Il n’est pas étonné par la défaite. Son principal regret restera, dit-il, l’absence de débat.

Je m’’y étais préparé. Samedi, j’’ai réuni toute mon équipe pour leur dire que nous ne pourrions certainement pas dépasser les 25 % », déclarait hier après-midi Emmanuel Eyssalet, candidat socialiste à la mairie d’Agen. Justement, il entendait ainsi préparer ses troupes à un premier tour très difficile. Et rien ne garantissait une présence de la liste, le dimanche 30 mars. Et de fait. Même s’’il s’’en défend, l’’homme paraît relativement serein comme détaché. Physiquement, il n’’est pas encore marqué comme peut l’être étrangement Jean Dionis du Séjour (lire page précédente). Lire la suite

Meeting du 20 Mars 2014

DSC_8000-2

Je remercie chaleureusement les militants et bénévoles qui ont distribué hier soir près de 6000 programmes et dont certains vont retourner distribuer le reste ce soir.

Je remercie vivement ceux qui ont préparé cette salle.

Cette salle accueille ce soir la Gauche UNIE.

Car ce soir c’est toute la Gauche qui est unie, à trois jours d’un moment décisif pour les Agenais.

Notre liste, que j’ai l’honneur de conduire, est composée des forces de Gauche mais aussi d’Agenais issus de la société civile. Lire la suite

Agen. Emmanuel Eyssalet, pièces de moteur neuves

Suite de nos portraits sur les têtes de listes aux municipales d’Agen. Aujourd’hui Emmanuel Eyssalet, un agrégé de mécanique leader de la gauche PS-PRG.

Agrégé de mécanique, mais pas pour autant la tête dans un moteur à réparer une durite ou à faire une vidange pour un pote. Emmanuel Eyssalet a depuis quelques mois les mains dans un cambouis plus politique. Une primaire chahutée avec Patricia Prioux-Henry dont il sort vainqueur, et des vents contraires y compris dans sa propre maison socialiste ou face à un candidat sortant qu’il connaît peu, et réciproquement. Dans la nuit de samedi à dimanche, il s’est retrouvé au commissariat pour récupérer un colistier pris en flagrant délit de crime de lèse-majesté : taguer sur le maire sortant.

Mécanique

Mais quelques heures plus tard dans un bar du Pin, la politique n’était pas forcément l’invitée d’une petite pause dominicale partagée avec une poignée de ses colistiers. Son métier d’enseignant non plus. «Pourquoi a-t-il choisi la mécanique ?», interroge-t-il à la troisième personne. «Parce qu’il s’est mis à travailler tard. Non, je plaisante…». Lire la suite