Agen : « Le temps des coups durs » selon Emmanuel Eyssalet

Emmanuel Eyssalet, chef de file de l’opposition, revient sur les 100 jours de l’an II de la municipalité Dionis.

Ce lundi soir, 50 dossiers figurent à l’ordre du jour. De quoi emmener les élus jusqu’’au bout de la nuit. Pas forcément, juge Emmanuel Eyssalet : « Nous ne sommes que quatre… ». Pour autant, pour l’’opposition, les sujets de désaccord ne manqueront pas lors de ce dernier conseil avant la pause estivale.pour-emmanuel-eyssalet-la-ville-manque-d-envie-pour-mener-a_1925909_800x400

Un rendez-vous qui marque le cap des 100 jours de ce nouveau mandat et qui invite l’ex-challenger de Jean Dionis à rester vigilant : « Tous les efforts, les économies, les coups durs portés aux Agenais interviennent en début de mandat. Dans les dix-huit premiers mois, beaucoup de choses vont changer. Après, ça se calmera, à l’approche des cantonales et des législatives. » Pour lui, il n’y a d’ailleurs plus de doute. Jean Dionis du Séjour essayera de récupérer son siège à l’Assemblée nationale : « L’’aménagement de la rive gauche plus Camélat, c’est son pari pour la circonscription. » Lire la suite