Maire victimaire, démission des mères et autres commentaires primaires

Entre les représentants des propriétaires, vent debout contre la mise en place de la taxe sur les logements vacants, qui comparent Jean Pinasseau (LR ex UMP) à un dangereux Bolchevique, et Bernard Lusset (Modem ex de l’UDI) qui observe chez moi une mue idéologique, en voyant dans notre déclaration un rapprochement idéologique de ma part vers le social libéralisme, il y avait de quoi y perdre ses repères ce samedi matin 19 septembre.

Quelle dotation votre commune a-t-elle reçue

Quelle dotation votre commune a-t-elle reçue ?

Lire la suite

Mal de maires et grosses ficelles

Déclaration des élus Socialistes [1] – Conseil municipal du 19 septembre 2015

marine_9333

Dès 2012, le gouvernement, conformément à l’orientation défendue par le Parti Socialiste, a engagé un nouveau mouvement de modernisation de l’action publique.

Je vous en rappelle les objectifs :

  • améliorer le service public local et la vie quotidienne des Français ;
  • développer la compétitivité et l’attractivité du pays ;
  • contribuer au redressement des comptes du pays.

Lire la suite

Eyssalet : «Dionis, c’est de la politique spectacle»

Premier conseil municipal depuis l’été demain samedi. L’accueil des réfugiés et une délibération de l’Amicale des maires visant à dénoncer la baisse des subventions d’État aux communes.

Avant l’été, vous vous êtes exprimé sur la volte-face du maire concernant les choix du gouvernement. Vous persistez ?

J’attends un vrai show samedi. Jean Dionis, c’est la quintessence de la politique spectacle et il choisit les bons moments. Avant le scrutin municipal, il était question de BMS-Upsa. Avant les élections départementales, on l’a entendu sur l’enseignement et les écoles prioritaires. On est à trois mois des régionales, il est candidat et il bouge sur le soutien à l’Association des maires de France. Je n’ai pas le sentiment qu’il a l’intérêt général chevillé au corps. À chaque fois il se saisit d’un événement. Lire la suite

Le TAG, ce projet phare ou pharaonique. C’est selon…

Alors il y a ces projets, pour lesquels les élus fondent  tant d’espoir sur les retombées économiques, de la forme la plus simple, celle de la mise à disposition de foncier, celle dont on parle aujourd’hui et à celles aux formes plus complexes et plus rares : les vrais Technopoles.

Joseph interprète le rêve de pharaon. Peinture contemporaine d'Anne de Vries, Pays-Bas.

Joseph interprète le rêve de pharaon.
Peinture contemporaine d’Anne de Vries, Pays-Bas.

Il y a en la matière des échecs plus ou moins coûteux pour les collectivités, mais aussi de vrais succès.

Nous avons cette chance dans l’Agenais d’avoir la seule Technopole née en milieu rural sur les 45 technopoles labellisées par le Réseau Français des Technopoles : je parle de l’Agropole. Lire la suite