2016, année du désaveu

On se souvient tous des promesses de campagne tonitruantes de 2014 : musée rénové pour 10M€, école neuve (en zone inondable !) à Montanou pour 10M€, technopôle à Donnefort, façades rénovées au marché parking… Oui mais à promettre au delà du possible, il fallait bien avouer que toutes ces promesses étaient intenables et trouver un coupable.

Le plan d’économies de 50 Md€ en 4 ans du gouvernement serait donc à l’origine de ce grotesque rétropédalage de début de mandat. On notera que la droite propose 100Md€ d’économies pour le prochain quinquennat. Restrictions budgétaires qui affecteront davantage les services publics de justice, de santé, de police, d’éducation… Bon courage.

Mais les chiffres sont têtus ! La situation budgétaire de la ville est bien meilleure que celle prévue en 2014, contrairement au quotidien des Agenais.

Montants cumulés 2015-2020 Recettes Dépenses Epargne brute Projets d’investissement
Présentés en 2014 249,3 M€ 228,3 M€ 20,9 M€ 42,4 M€
Présentés en 2016 249,2 M€ 220,1 M€ 30,3 M€ 24,6 M€

 En vérité, Agen, ville pauvre, bénéficie de la solidarité fiscale votée par la loi de finances. Hélas, nous ne verrons pas la couleur de cet argent, tel est le choix du maire. Pour plus d’infos, contactez nous au 07 82 15 61 72.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*