Agen : « Les inégalités entre les quartiers se creusent », selon Emmanuel Eyssalet

Sept mois se sont écoulés depuis les municipales. Sept mois pendant lesquels Emmanuel Eyssalet, qui effectue son premier mandat de conseiller municipal, et de surcroît son premier mandat de leader de l’opposition, a découvert le fonctionnement d’une municipalité et d’une agglomération. Le point, avec lui, sur ses premiers pas et sur les dossiers qui l’ont interpellé : mutualisation des services, rythmes scolaires, aménagement urbain, assises de la culture, sécurité, etc.

Sud-Ouest : Le maire d’’Agen et président de l’’Agglomération d’’Agen, Jean Dionis, a fait de la mutualisation des services entre la Ville et l’’Agglo une priorité. Que pensez-vous de ce projet ?

Je ne peux pas commenter grand-chose puisque je n’ai pas eu accès à l’’étude confiée à un cabinet spécialisé. Dans l’’absolu, je crois que la mutualisation est un bon moyen de faire des économies sur les services supports tels que les achats, la paye, les magasins…

En revanche, sur les postes opérationnels de catégorie C, l’’objectif à terme de ne pas remplacer un poste sur deux libérés par des départs à la retraite m’’inquiète.D’’ailleurs, les personnels ne cachent pas non plus leur inquiétude. Reste un gros questionnement sur certaines structures comme le Conservatoire de musique et de danse : qui va payer la facture de la mutualisation des professeurs du conservatoire ? Agen ? Alors que seulement 40 % des élèves sont des Agenais ? Les 60 % d’’élèves restants arrivant d’autres communes…

Vous avez été de ceux qui se sont élevés contre la manière adoptée par la municipalité de mettre en place les nouveaux rythmes scolaires. Aujourd’hui, quelle est votre analyse ?

Je regrette que les activités proposées dans ce cadre soient payantes quand on sait que 8 enfants sur 10 n’ont pas accès à des activités périscolaires faute de moyens. Aujourd’’hui, seulement 45 % des enfants scolarisés à Agen sont inscrits aux TAP (Temps d’activité périscolaire, NDLR). Est-ce dû au fait que les activités soient payantes ? Je le pense, même si la mairie fait un effort pour la tarification solidaire. Reste aussi le problème du repas de mercredi. Les parents ont trouvé des solutions, comme laisser leur enfant seul à la maison, et ce n’est pas satisfaisant. Après, sur cette réforme, il y a une bonne nouvelle : pour ma part j’avais demandé, via une motion, une pérennisation du fonds de réamorçage pour des villes pauvres. La loi de finances le prévoit… mais seulement pour deux ans.

La semaine dernière, en conseil municipal, vous avez évoqué la situation du quartier du Pin. Un quartier où les incivilités se multiplieraient…

Fut un temps c’’était Jayan le quartier à problème. Il y a eu des aménagements de fait et les incivilités se sont déplacées… notamment au Pin. On a également mesuré les effets, sur le boulevard Carnot, du déplacement du cinéma avec des incivilités qui se sont déplacées aux rues adjacentes, comme la rue Desmoulins. Je regrette que le quartier des cinémas n’’ait pas été pensé de manière plus globale dans un vrai projet urbanistique.

Faut-il donc plus de caméras de vidéosurveillance ?

Si on prouve leur efficacité.… Je crois qu’il faut analyser coût de maintenance et efficacité.

Quel est votre premier bilan sur la vie municipale après sept mois de mandat de conseiller municipal de l’opposition ?

Je suis inquiet du glissement de l’équipe en place vers la droite. Depuis mars 2014, elle affiche une bienveillance inhabituelle pour des démocrates chrétiens envers les élus du Front national : on augmente les effectifs de la police municipale, on renforce la brigade canine, on ajoute des caméras, on met à l’’écart certains publics du restaurant du Centre communal d’’action sociale.… C’’est dangereux. Sans compter que les inégalités entre les quartiers se creusent de plus en plus. La physionomie de la ville est en train de changer et ça n’’a pas été anticipé.

Valérie Deymes

http://www.sudouest.fr/2014/10/06/les-inegalites-entre-les-quartiers-se-creusent-1693817-3603.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*