PPI TAG : Attention danger

J’avais, il y a deux ans, écrit au préfet pour l’alerter sur les risques financiers que faisait peser le projet du Technopôle, au sujet de la trajectoire inquiétante que prenaient les finances de l’Agglomération d’Agen. Aujourd’hui, les données, qui m’ont été transmises à ma demande par le directeur général des services de l’Agglomération, confirment mes inquiétudes.

Initialement, le projet TAG qui courait sur la période 2014-2034 faisait apparaître un déficit d’une dizaine de millions d’euros. En son temps, j’avais alerté les conseillers communautaires sur les doutes qui persistaient quant au portage de ce déficit par les trois collectivités, à savoir l’Agglomération, le Département et la Région.

Aujourd’hui, à partir du document qui m’a été transmis, le déficit final est estimé à 13MEuros et l’Agglomération compte bien en faire porter 4M par la Région et 4 autres par le Département. Lire la suite

Budget de l’agglo : Eyssalet met les pieds dans le plat

Délégué à agglo Agen et conseiller municipal de la ville, le socialiste Emmanuel Eyssalet a écrit au préfet, mais aussi à la chambre régionale des comptes, au sujet des finances de la collectivité.

Adressé au préfet, au président de la chambre régionale des comptes et au directeur de la Banque de France à Agen, le courrier date de novembre, il est resté sans réponse. «D’ailleurs, je n’en attendais pas», explique Emmanuel Eyssalet.

«Je suis nouvel élu et j’observe que la présentation des budgets 2014 et 2015 a été élaborée avec des changements de l’un à l’autre qui ne sont pas seulement justifiés, àmon avis, par la baisse des aides de l’État (dotation globale de fonctionnement, N.D.L.R.) mais bien par le choix d’un monoprojet, celui du technopole Agen Garonne.» Lire la suite

Technopole Agen-Garonne : la procédure est relancée

«Une procédure mal partie est une procédure mal arrivée» commentait Henri Tandonnet, selon ce qu’il se dit dans le milieu juridique. Nouveau rebondissement dans l’histoire du Technopole Agen-Garonne, jeudi, en conseil communautaire…

Une fois c’est oui, une fois c’est non. Le feuilleton relatif à la création du Technopole Agen-Garonne continue. L’Agglomération d’Agen a décidé d’installer, sur la commune de Sainte-Colombe- en- Bruilhois (et Brax), une zone d’activité concertée nommée Technopole Agen-Garonne. La genèse du projet remonte à 2005, lorsque la CCI de Lot-et-Garonne demande plus de terres pour accueillir de nouvelles entreprises. En 2008, pour la première fois, les études se penchent sur les champs de Sainte-Colombe. En avril 2014, le préfet autorise le projet d’aménagement de la zone Technopole Agen-Garonne. Encore faut-il que les terres, jusqu’alors agricoles, deviennent constructibles. Il faut donc réviser le plan d’occupation des sols. Ce qui est fait. Or, ce nouveau Plan local d’urbanisme (ancien POS) est annulé en février 2015, redonnant ainsi aux terrains concernés leur caractère agricole, et les rendant donc inconstructibles. Ce qui entraîne, le 22 décembre 2015, l’annulation par le même tribunal administratif de Bordeaux, de l’autorisation préfectorale pour ce projet. Lire la suite

Intervention sur le TAG – Conseil communautaire du 14 Janvier 2016

Aujourd’hui, il nous est demandé de voter cette délibération pour obtenir la « mise en compatibilité » qui « compenserait » l’annulation du PLU, si j’ai bien compris.

Cette nouvelle DUP a donc pour seul but de réaliser le plus rapidement possible les expropriations suspendues. C’est bien cela ?

Alors, avant d’exposer mon point de vue, sans que me soit opposée la problématique de l’emploi qui, à elle seule, justifierait toute la conduite de ce dossier, je veux rassurer, ou pas, mon collègue Pierre Chollet.

L’avenir des 400 jeunes Agenais diplômés à bac +5 ne se joue pas sur la réalisation cette année ou dans deux ans du TAG. Au mieux, une poignée de ces diplômés seront susceptibles d’occuper un emploi dans cette zone industrielle, zone dédiée à la logistique, à la transformation ou à la production et non aux hautes technologies. C’est dommage, mais c’est comme ça.

Lire la suite

Le TAG, ce projet phare ou pharaonique. C’est selon…

Alors il y a ces projets, pour lesquels les élus fondent  tant d’espoir sur les retombées économiques, de la forme la plus simple, celle de la mise à disposition de foncier, celle dont on parle aujourd’hui et à celles aux formes plus complexes et plus rares : les vrais Technopoles.

Joseph interprète le rêve de pharaon. Peinture contemporaine d'Anne de Vries, Pays-Bas.

Joseph interprète le rêve de pharaon.
Peinture contemporaine d’Anne de Vries, Pays-Bas.

Il y a en la matière des échecs plus ou moins coûteux pour les collectivités, mais aussi de vrais succès.

Nous avons cette chance dans l’Agenais d’avoir la seule Technopole née en milieu rural sur les 45 technopoles labellisées par le Réseau Français des Technopoles : je parle de l’Agropole. Lire la suite

Grands investissements de l’Agglomération d’Agen : copie à revoir !

Lors de son débat d’orientations budgétaires de 2014, l’Agglomération d’Agen a tracé la perspective d’un programme d’investissements 2014-2019. Vous avez été nombreux à me solliciter à propos des finances de l’agglomération et du poids que pèseront les investissements liés au « Technopôle Agen Garonne ». J’illustre ici ma position…

Lire la suite

CAMÉLAT De nombreux débats ont accompagné le vote de la délibération, jeudi soir, en conseil d’agglomération

«En situation de pénurie de financements, il n’est pas interdit de réfléchir. » Henri Tandonnet, rapporteur des grands dossiers d’’infrastructures de l’’Agglo d’’Agen, ne croyait pas si bien dire. Car une fois n’’est pas coutume, certains ont réfléchi tout haut, en session….

Le premier vice-président a d’abord tenu à rappeler quelques principes qui, selon lui, donnent de bonnes raisons de croire à des jours meilleurs pour la réalisation du pont et du barreau de Camélat : « D’’abord, le Contrat de plan État-Région 2014-2019 (CPER) n’est pas signé. On ne connaît pas le montant de l’enveloppe qui peut être de 300 à 500 millions d’euros. » Lire la suite