Communiqué sur la proposition 27

Dans le programme du maire sortant, distribué ces jours-ci dans nos boîtes aux lettres, nous avons été profondément choqués par la proposition numéro 27.

Dans le chapitre « … Préoccupations des Agenais », au premier rang desquelles figure une « exigence de sécurité », la proposition numéro 27 vise à « assurer une meilleure répartition géographique (…) des majeurs placés sous un régime de protection juridique ».

L’essentiel des majeurs placés sous un régime de protection juridique le sont du fait de leur grande vulnérabilité. Alors qu’ils doivent bénéficier de dispositif pour les protéger et les sécuriser, cette proposition désigne leurs lieux de résidence comme sources possibles d’insécurité.

Faire l’amalgame entre les lieux de résidence de ces Agenais et les questions d’insécurité, c’est se mettre en opposition par rapport aux décisions de justice qui visent à protéger ces personnes. C’est aussi nier l’important investissement de leurs familles, comme le travail des professionnels et des associations qui les accompagnent dans leur vie quotidienne.

Nous condamnons cette proposition N°27 qui cache mal la volonté de maîtriser le corps social en commençant par les plus faibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*