Voici venu le temps de l’austérité

Jean Dionis du Séjour avait chiffré délibérément un projet de mandat exorbitant de 50M€ quand nous nous limitions à 37M€ *. La folie des grandeurs, toujours et encore… En 2014, les Agenais ont été bercés par les promesses intenables. Avec 2015 vient le temps des illusions perdues.

Alors que l’Etat met en place des fonds afin d’atténuer les effets de la baisse des concours financiers pour les collectivités les plus pauvres dont Agen fait partie,  JDDS n’en a cure : il sait très bien, lui, à quelle sauce il veut nous manger.

Voici venu le temps de l’austérité :

  • balayée notre demande concernant la limitation de la hausse des tarifs des centres de loisirs (jusqu’à +80%) ;
  • balayée aussi la proposition d’un portage de repas chaud le mercredi midi dans les écoles pour les enfants dont les parents travaillent ;
  • aveugles et partisanes sont les coupes dans les subventions aux associations : déjà -5% pour tout le monde …  sauf pour le SUA et les écoles catholiques. C’est un choix, mais nous contestons cette baisse imposée sans aucun discernement aux acteurs de notre ville.

Il ya aussi le «0 remplacement des agents» et sa potion magique «la mobilité». Et le contrôleur financier remplacera le jardinier, qui remplacera le policier, qui remplacera le musicien qui… partira à la retraite.

En réalité, cette austérité plongera encore et davantage notre ville dans le classement des villes les plus pauvres passant déjà de la 264 à la 197ème en 4 ans. Triste réalité pour celui qui voulait réveiller Agen.

Alors, plus que jamais, nous continuons à formuler des propositions pour qu’Agen retrouve son attractivité perdue. Et celles que nous avons portées lors du débat d’orientation budgétaire vont dans ce sens. La plus symbolique est la mise en place de la taxe sur les logements vacants qui pourrait concerner près de 3 000 logements.  Etonnamment, ce soir là, les élus du FN et de l’UMP si prompts à réagir contre de tels dispositifs sont restés étrangement silencieux…

 

  • « 37 » remplace « 32 ». Modifié le 9 janvier 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*